C’est dans la boîte!

17 novembre 1749: l’inventeur des boîtes de conserves voit le jour

 

 

Les faits:

Nicolas Appert voit le jour au sein d’une famille nombreuse de Chalons-en-Champagne, propriétaire d’une taverne. Il devient cuisinier d’un duc puis d’une comtesse avant d’ouvrir sa confiserie à Paris en 1784.

 

Timbre à l’effigie de Nicolas Appert.

Pourquoi c’est important:

Cet homme n’est pas un artisan quelconque. On lui doit la conservation des aliments par une méthode respectant globalement leur goût et leur apport nutritionnel: la mise en conserve, également appelée d’après son nom (l’appertisation).On devait se contenter auparavant du  séchage, de la salaison, du fumage ou encore de la confiserie des aliments.

Travaillant alors pour la marine française, à la recherche d’un moyen efficace de conservation des aliments et donc du maintien des marins en bonne santé, Nicolas Appert réussit l’exploit de préserver légumes et viandes. Il utilise pour cela des bouteilles en verre épais et à goulot élargi spécialement fabriqués à Ivry-sur-Seine. Emplis à ras-bord, clos de bouchons de liège, il les faisait chauffer à près de 120°C afin de tuer ou neutraliser les germes présents.

 Type de bouteille utilisé par Appert.

 

Dans un élan humaniste, il refusa de breveter sa découverte et ouvrit la première conserverie au monde en 1802 à Massy. Des Anglais s’empressèrent de s’en emparer, firent évoluer les contenants et brevetèrent cette technique. Cette concurrence le pousse à la faillite et il meurt dans le dénuement le plus total en 1841: n’ayant même plus les moyens de s’offrir une sépulture, il sera déposé dans la fosse commune du cimetière de Massy.

Ce qu’on peut en voir:

Aujourd’hui encore, les boîtes de conserve sont utilisées dans le monde entier. Elles sont à présent en acier ou aluminium, et les dernières réglementations tendent à éliminer le danger que représente le revêtement intérieur en bisphénol A et poussent à leur recyclage.

 

Voici un court film réalisé par l’industrie de la conserve en France (ce qui explique la présentation plus qu’enthousiaste du produit).

 

Cet épisode de C’est Pas Sorcier est consacré à la conservation des aliments.

Pour aller plus loin:

L’art de conserver, pendant plusieurs années, toutes les substances animales et végétales, Nicolas Appert (PDF).

Visite virtuelle de la salle dédiée à Nicolas Appert au Musée des Beaux Arts & de l’Archéologie de Chalons-en-Champagne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =