Le « Bombardier marocain » s’envole à jamais

Nuit du 27-28 octobre 1949: Marcel Cerdan ne sera jamais plus champion du monde

 

 

 

Les faits:

Marcel Cerdan et les 47 autres passagers du  Lockheed Constellation d’Air France reliant Paris à New York trouvent la mort dans le crash de leur avion. On pense qu’un brouillage d’ondes entre les radiophares de Séville et de l’aéroport principal de l’archipel des Açores à induit l’équipage en erreur quant à la position de l’appareil, raison pour laquelle l’avion a commencé sa descente trop tôt et a percuté le mont Pico da Vara.

Le mont Pico da Vara, sur l’île Sao Miguel, dans l’archipel des Açores.

Pourquoi c’est important:

Il s’agit tout d’abord du premier crash d’un avion effectuant le vol Paris-New York pour la compagnie Air France, mais si cet évènement reste gravé dans les mémoires, c’est parce qu’il transportait d’illustres personnalités de l’époque: le peintre Bernard Boutet de Monvel, la violoniste Ginette Neveu, la femme et les enfants de l’industriel Hennessy et surtout Marcel Cerdan, surnommé le Bombardier marocain.

Ce dernier, né à Sidi Bel Abbes en Algérie française et ayant vécu par la suite à Casablanca, fut un boxeur hors pairs dans les années 1930-1940, jusqu’à devenir champion du monde. Il est alors, trois ans après la fin de la seconde guerre mondiale le porte-drapeau de la fierté française en reconstruction.

 

 

Marcel Cerdan voulait à l’origine prendre le bateau pour rejoindre New York et reprendre à Jake Lamotta (le fameux Raging Bull, porté à l’écran par Martin Scorsese), le titre qu’il lui avait ravi quelques mois plus tôt, mais il emprunta finalement ce vol à la demande expresse de sa maîtresse Edith Piaf, alors en tournée aux États-Unis, et qui se languissait de le revoir. On dit que les chansons Mon Dieu et l’Hymne à l’amour lui sont dédiées.

 

Extraits de correspondances entre Marcel Cerdan et Edith Piaf.

 

Ce qu’on peut en voir:


Le combat qui fit de Marcel Cerdan le champion du monde des poids moyens.

 


Un reportage d’époque à l’humour…daté.

Pour aller plus loin:


Un documentaire retraçant la vie du champion.

Moi pour toi: lettres d’amour, d’Edith Piaf et Marcel Cerdan.

Marcel Cerdan, de Jacques Marchand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =