Soliman devient magnifique

22 septembre 1520: Suleyman Ier devient sultan de l’Empire ottoman

 

 

Les faits:

À  la mort de son père Selim Ier, la désignation de Suleyman comme successeur ne pose aucun problème. Il est fils unique, et son père avait pris soin de massacrer tous ses oncles et cousins afin de faire place nette. Suleyman est alors à la tête d’un empire en pleine expansion suite aux victoires des armées ottomanes face aux Mamelouks d’Égypte et aux Séfévides de Perse.

 

Pourquoi c’est important:

Suleyman Ier, connu comme Le Magnifique en Occident du fait des richesses inouïes de son empire grandissant, est resté dans l’historiographie musulmane comme Al Qanuni (le législateur). C’est lui en effet qui établira le code légal ottoman (pénal, fiscal, foncier) qui sera appliqué durant des siècles.

La signature de Suleyman Ier, dit Soliman le Magnifique.

Promoteur du savoir et de la tolérance, il augmenta le nombre de Medersa (écoles coraniques) tout en protégeant les minorités chrétiennes et juives de l’empire. Le sultan fut aussi un généreux mécène, très sensible aux arts, s’adonnant lui-même à la poésie en turc et en persan.

Voici la traduction d’un poème destiné à l’amour de sa vie, Roxelane:

Trône de mon mihrab, ma richesse, mon amour, mon clair de lune.
Ma compagne intime, ma confidente, ma toute chose, mon seul et unique amour.
La plus belle parmi les admirables…
Mon printemps, source de toutes joies, source de lumière, mon étoile brillante, lumière de ma nuit…
Mon doux sucre, mon trésor, ma rose, la seule qui ne me désole pas dans ce monde…
Mon Constantinople, mon Caraman, le centre de mon Anatolie
Mon Badakhchan, mon Bagdad et mon Khorasan
Mon amour aux cheveux noirs et aux beaux sourcils, aux yeux langoureux et perfides…
Je chanterais toujours tes louanges
Moi, amoureux au cœur tourmenté, Muhibbi aux yeux pleins de larmes, je suis heureux.

Sur le plan géopolitique, son État change de catégorie: de puissance régionale au Proche-Orient, l’Empire ottoman devient un acteur incontournable sur les scènes du Moyen-Orient, de la Méditerranée et d’Europe centrale du fait de l’incroyable expansion initiée par Selim Ier et dignement poursuivie par Suleyman qui contraindra le grand Charles Quint à signer un traité humiliant et fera alliance avec François Ier, entre autres…

 

 

Ce qu’on peut en voir:

La ville d’Istanbul, connue également en Occident sous le nom de Sublime Porte, vous tend les bras, et particulièrement le Palais de Topkapi. Beauté de l’architecture et des jardins, lieu de la grande Histoire, de complots, des soubresauts de la vie de palais… Si vous ne connaissez pas encore ces lieux, allez-y, vous ne le regretterez pas!

 

Maquette du Palais de Topkapi.

 

 

Pour aller plus loin:

Un ouvrage présentant Istanbul au temps de Suleyman

Un documentaire (Secrets d’Histoire) en deux parties sur le « Magnifique-Législateur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 7 =